Clasico: le Standard «ne peut cautionner certains comportements intolérables»

Un peu plus de 24h après les faits, la direction du Standard de Liège a réagi sur le site officiel du club. Si elle se félicite d’avoir pu compter sur de nombreux supporters durant ce match, elle regrette ces débordements, dont les insultes et les jets de toutes sortes.

«Si notre club accepte la critique dans les moments difficiles - critique qui peut s’exprimer notamment via des chants ou des banderoles émanant des tribunes -, il ne peut pas par contre cautionner certains comportements intolérables dans un stade de football», peut-on lire sur standard.be. «L’utilisation et le jet d’engins pyrotechniques tels que les fumigènes et les pétards sont non seulement interdits par la Loi Football mais présentent également et avant tout de nombreux dangers», regrette le club, qui ajoute qu’un tel comportement aurait pu conduire à l’arrêt du match, qui aurait été perdu par forfait, «entraînant notre club dans une crise profonde». «Le Standard ne peut que condamner de tels agissements et leurs auteurs identifiés seront ainsi lourdement sanctionnés par la justice et par notre club.»

Des amendes et des interdictions de stade vont donc tomber dans les prochains jours.