Belgique - Ecosse (2-0): cinq Diables ont reçu un 8 sur leur bulletin

8 Courtois: un arrêt de classe mondiale sur le coup franc de Maloney et d’autres interventions très sûres. Dans deux ou trois ans, il fera partie des meilleurs gardiens du monde. A moins qu’il ne le soit déjà?

7 Alderweireld: l’Ajacide a confirmé, comme en Serbie, qu’il était en forme. Il a cadenassé le couloir droit.

8 Kompany: le malheureux Stephen Fletcher, que l’on décrivait comme un «poison», a passé une sale soirée. Vincent l’a croqué en vitesse et en puissance. Un peu comme sur la «prune» qu’il a expédiée dans le plafond.

7 Vermaelen: un roc impassible et infranchissable, sauf sur une mauvaise anticipation ayant offert une petite occasion à l’Ecosse. Mais c’est vraiment pour «chicaner».

6 Vertonghen: il a raté quelques centres mais globalement, il fut meilleur qu’en Serbie.

8 Witsel: difficile de trouver un point faible dans le jeu d’Axel, tant il joue avec la même aisance au poste de médian défensif ou de meneur de jeu. Sublime à voir jouer.

6 Dembélé: il sait garder un ballon, certes, mais parfois il faut le donner plus vite...

8 De Bruyne: énormément d’activité sur son flanc droit pendant la première demi-heure avant de baisser de régime. Puis vint ce service lumineux pour Benteke. Comme en Serbie.

7 Chadli: tantôt en soutien de Benteke, tantôt à ratisser aux côtés de Witsel, le joueur de Twente a démontré une capacité à s’adapter aux circonstances de jeu, sans perdre en qualité.

6 Mertens: il rêvait d’une titularisation. Il l’a eue. Le résultat est décevant. Il a été très collectif et s’est démené mais sans jamais apporter l’étincelle.

8 Benteke: il pèse lourd, il court vite et il saute haut. Quand Christian évolue à ce niveau-là, il est incontournable en pointe de l’attaque.

Remplaçants:

6 Hazard: il a apporté de la vitesse sans être magique.

NC Mirallas, Mboyo.