Ron Jans viré du Standard: De Boeck, Vercauteren, Mazzu ou... de Sart pour le remplacer?

À quoi doit ressembler le profil d’un entraîneur du Standard ? Quels sont les candidats possibles pour diriger les Rouches.

Avant le Clasico, le feu couvait déjà en bord de Meuse. Roland Duchâtelet pensait déjà à cette époque pas si lointaine remplacer Ron Jans. La saison dernière, il avait clamé haut et fort qu’il souhaiterait conserver José Riga au moins 20 ans. Ce dernier a pris la poudre d’escampette après un an à peine. Puis, Ron Jans, le choix de Roland Duchâtelet avec des ambitions énormes. Là aussi, moins d’un an…

Le président rouche avait donc déjà pris langue avec un successeur éventuel au Hollandais avant ce Standard-Anderlecht. Il s’agit de Glen De Boeck, sans club depuis qu’il a quitté ses fonctions à Venlo la saison passée. Un jeune entraîneur qui avait réalisé dans un premier temps de bons résultats avec le… Cercle de Bruges, qui débarquera à Sclessin vendredi soir.

Très récemment, un autre entraîneur a été approché par la présidence liégeoise. Philippe Sain-Jean qui est actuellement directeur technique de Tubize en D2. Mais il a été contacté pour être directeur technique. Ainsi, Duchâtelet pourrait refaire le coup de Lucien D’Onofrio qui, après le licenciement de Boskamp, avait bombardé Michel Preud’homme, alors directeur technique, T1. Jean-François de Sart, qui s’entend très bien avec Saint-Jean depuis leur collaboration à l’Union belge, pourrait dès lors prendre les rênes de l’équipe première.

Felice Mazzu, le coach du White Star, actuel leader de D2, a également été contacté par la direction. Mais au micro de RTL ce matin, le président du White Star est catégorique : il n’est pas question qu’il quitte le club pour Liège.

Puis, il y a le profil dont tous les supporters rêvent au Standard. Non, plus Eric Gerets mais Frankie Vercauteren. À la suite de la décision de Riga de ne pas poursuivre, son nom avait été proposé au Standard, à Jean-François de Sart en personne. Le jour même de la conférence de presse de José Riga aujourd’hui au Qatar. Mais alors que Vercauteren était prêt à prendre l’avion des Emirats où il était en villégiature et sans club. Sa candidature n’avait pas été retenue…

Y.Bd.