Un hôtel thaïlandais offre un café issu de crotte d’éléphant

Le café, baptisé Ivoire Noir, est fait à partir de grains ingérés puis digérés par les pachydermes.

Mais compte-tenu de la lenteur et de la complexité du procédé, il faut tout de même compter 1.100 dollars au kilo ou 25 dollars la tasse, pour un café «raffiné naturellement» et proposé par les hôtels Anantara. Ce qui en fait un des plus chers du monde.

«La recherche montre que pendant la digestion, les enzymes de l’éléphant réduisent les protéines», a expliqué le groupe basé en Thaïlande. «Les protéines étant l’un des principaux facteurs responsables de l’amertume du café, moins de protéine signifie moins d’amertume».

Les grains sont récoltés à la main par les mahouts - les maîtres des éléphants - et séchés au soleil. Le procédé est mis en oeuvre dans le centre de secours pour pachydermes qui jouxte un de ses établissements du nord du pays.

La méthode n’est pourtant pas nouvelle: elle est déjà utilisée avec un animal beaucoup plus petit, la civette, qui vit aux Philippines, au Vietnam et en Indonésie. Un café de New York le propose pour la somme modique de 748 dollars le kilo.

La chaîne ne précise pas combien de kilos de crotte sont nécessaires pour faire un bon expresso.