Un artiste, tatoué de la tête aux pieds, veut devenir président de la République Tchèque (vidéo)

Par sa candidature, il veut «mobiliser la société civile, pour que les gens réfléchissent davantage, lisent entre les lignes et ne permettent à personne de leur tondre la laine sur le dos», a déclaré M. Franz lundi, 24 heures avant la date butoir du dépôt de candidatures.

Pour celui qui a réussi à rassembler plus de 88.000 signatures en sa faveur, son tatouage représente le «résultat d’un concept réfléchi sur le long terme et non un mouvement brusque de l’esprit».

Diplômé de la Faculté de droit à Prague, Vladimir Franz est aujourd’hui professeur de musique. Il n’a jamais été membre d’un parti politique. Ses détracteurs lui reprochent des contacts avec le mouvement skinhead au début des années 1990.

Très présent dans les médias tchèques ces dernières semaines, Vladimir Franz ne figure cependant pas parmi les favoris pour la succession du président Vaclav Klaus, dont le second mandat quinquennal expire en mars.

Deux anciens Premiers ministres arrivent en tête de sondages: le centriste Jan Fischer et l’ancien social-démocrate Milos Zeman.

Si aucun des candidats n’obtient la majorité absolue lors du premier tour les 11 et 12 janvier, un second tour aura lieu les 25 et 26 janvier.

Le nouveau président sera le troisième dans l’histoire de la République tchèque, née de la scission pacifique de la Tchécoslovaquie en 1993, après le célèbre dissident et dramaturge Vaclav Havel, décédé en décembre 2011, et l’actuel chef de l’Etat Vaclav Klaus, qui lui avait succédé en 2003.