Foot (D.3): David Triantafilidis (Bleid-Molenbeek) et Anthony Cabeke (Union) préfacent le derby

>David et Anthony, vous avez été coéquipiers pendant deux années à l’Union Saint-Gilloise, quel genre de personne est votre ancien partenaire?

David Triantafillidis: “ C’est un chouette mec. Toujours positif et honnête. Ce n’est pas quelqu’un d’égoïste. S’il peut faire une passe devant un but, il le fera. Dès le début qu’on s’est rencontré, on s’est bien entendu. Il est devenu depuis lors un très bon ami.

Anthony Cabeke: “ Aussi bien en dehors que sur le terrain, c’est quelqu’un de super. Je n’oublierai pas le duo de choc que l’on a formé sur le flanc droit. Avec lui comme milieu droit et moi au back. Je garde des très bons souvenirs des deux années passées ensemble. Il a toujours le petit mot pour rire et motiver. Dans le monde du football, c’est difficile de garder contact avec les coéquipiers. David fait partie de ces personnes avec qui on ne se perd pas de vue. ”

>Comment se comporte-t-il sur un terrain?

D.T.: “ C’est quelqu’un qui se donne toujours à fond, une motocyclette pendant nonante minutes! Il reste calme même quand il est sous pression. Il n’hésite pas à rentrer dedans, même un peu trop parfois, mais toujours avec une bonne intention. Je me rappelle il y a deux ans, c’est lui qui avait eu le record de cartes jaunes sur la saison. Malgré sa petite taille, il va au charbon, c’est un kamikaze (rires). C’est aussi quelqu’un de polyvalent.

A.C.: “ C’est quelqu’un qui a beaucoup d’influence. Je n’ai jamais vu un joueur savoir autant déstabiliser un adversaire tout en restant dans son match. À côté de cela, et malgré sa grande taille, il est très technique des deux pieds. Il est aussi polyvalent.

>Si l’occasion se présente un jour, aimeriez-vous rejouer ensemble?

D.T.: “ Je signerais direct! Je n’hésiterais pas peu importe le club. Je ne suis pas tombé d’accord avec l’Union, sinon je serais bien resté. Maintenant, je ne suis pas rancunier. J’ai gardé des bons contacts avec le club saint-gillois.

A.C.: “ Je ne demanderais pas mieux qu’on rejoue ensemble.

> Avec respectivement 26 et 24 ans, vous êtes encore relativement jeunes. Espérez-vous dans un futur proche jouer plus haut?

D.T.: “ Pourquoi pas? Il faut rester ambitieux. En football, tout va très vite.

A.C.: “ C’est certain que tous les footballeurs veulent jouer le plus haut possible. Sinon, cela ne sert à rien de jouer au football.