Des milliers de personnes sont détenues illégalement au Mozambique

« Des milliers de personnes » sont détenues illégalement au Mozambique, parfois pendant des années, sans pouvoir contacter un avocat, alors qu’elles n’ont pas été reconnues coupables de quoi que ce soit, a accusé jeudi Amnesty International. Dans la plupart des cas, les détenus sont des personnes pauvres qui ne sont donc pas informées de leurs droits ou sont incapables de les comprendre, note l’organisation de défense des droits de l’homme. Elles ne peuvent se payer un avocat et sont donc presque toujours représentées par des personnes non qualifiées, et sont rarement libérées en attendant un éventuel procès, ajoute-t-elle.