Anderlecht : la mère des 3 enfants décédés maintenue en détention

La chambre du conseil a confirmé mardi le maintien en détention de Fifi N. (Nzuzi), la mère des trois enfants décédés dans un incendie mardi dernier à Anderlecht, a indiqué Eddy Kiaku, l’un des conseils de la mère. Fifi N. (Nzuzi) a été inculpée jeudi dernier pour homicide involontaire par défaut de prévoyance. La cause des décès des enfants n’a pas encore pu être établie, pas plus que la cause du sinistre. “Notre cliente reconnaît son entière responsabilité dans le fait d’avoir laissé ses enfants seuls à la maison. La détention préventive ne se justifie pas. Que ce soit la récidive, la soustraction ou la collusion, aucun des risques justifiant le maintien en préventive n’existe dans son cas”, ont estimé maîtres Eddy Kiaku, Papis Tshimpangila et Roger Mukendi, les avocats de Fifi N., qui ont plaidé la libération sous condition de leur cliente.