Irak : des attaques dans la province de Kirkouk font 6 morts

Six personnes ont été tuées mardi dans des attaques dans des zones kurdes et d’autres à majorité arabe dans la ville pétrolière disputée de Kirkouk, dans le nord de l’Irak, selon des sources de sécurité et médicale. Ces attaques surviennent alors que des responsables du gouvernement fédéral et de la région autonome du Kurdistan tentent de faire baisser les tensions dans les zones disputées du nord de l’Irak.
Deux personnes sont mortes et sept ont été blessées dans l’explosion d’une voiture piégée près du club de jeunes du Parti démocratique du Kurdistan, dans un secteur kurde de l’est de Kirkouk, selon un responsable de la Sécurité. Dix minutes plus tard, une autre voiture piégée explosait dans une zone kurde du nord-est de la ville, tuant un membre des forces de sécurité kurdes et blessant quatre autres personnes. Et l’explosion d’une troisième voiture piégée dans le nord de la ville a fait un mort et blessé cinq personnes dont des membres des forces de sécurité kurdes. Dans le même temps, deux bombes posées sur le bord d’une route ont fait deux morts, dont un policier, et un blessé dans une localité à majorité arabe à une cinquantaine de km à l’est de Kirkouk.