La loi réprimant plus durement les infractions inspirées par la haine votée en Commission

Le texte insère également un nouveau critère de discrimination, à savoir le changement de sexe.

Le dépôt de ce projet avait été annoncé après une agression homophobe commise au mois d’avril à Liège à la suite de laquelle un jeune homme avait été tué.

«Non seulement les victimes sont violées dans leur identité mais le groupe qui partage la caractéristique particulière subit également un préjudice», note le gouvernement dans son exposé des motifs.