La police admet qu’un député, décédé en 2010, avait abusé d’enfants

La police britannique a pour la première fois admis publiquement qu’un député, décédé il y a deux ans, avait commis des abus sexuels sur de jeunes garçons dans les années 1960, estimant que la souffrance des victimes devait être reconnue publiquement. De nombreuses rumeurs avaient circulé pendant la carrière de Cyril Smith, une figure du Parlement avec sa stature imposante (il pesait 128 kilos) et son franc-parler. Trois enquêtes avaient été ouvertes en 1970, 1998 et 1999 sur ce député de la circonscription de Rochdale, près de Manchester (nord de l’Angleterre), qui s’occupait d’un centre pour enfants en difficultés, mais aucune charge n’avait à l’époque été retenue contre lui.