La Palestine sur le point de devenir État observateur non-membre à l’ONU

Le président palestinien Mahmoud Abbas va faire voter jeudi par l’Assemblée générale une résolution faisant de la Palestine un État observateur à l’ONU, victoire diplomatique qui l’expose néanmoins à des risques de sanctions. Le projet de résolution, assuré de recueillir la majorité simple requise, demande à l’Assemblée générale d’accorder à la Palestine le statut « d’État observateur non-membre » aux Nations unies et « exprime l’espoir que le Conseil de sécurité considérera de manière favorable » sa candidature comme membre à part entière de l’ONU, déposée en septembre 2011 par Mahmoud Abbas. Il appelle à une reprise des négociations pour parvenir à « un règlement pacifique », avec l’établissement d’un État de Palestine « vivant aux côtés d’Israël en paix et en sécurité, sur la base des frontières d’avant 1967 ». « Nous allons à l’ONU totalement confiant dans notre démarche », a déclaré M. Abbas.