DSK et Nafissatou Diallo pourraient se rencontrer la semaine prochaine, lors d’une audience à New-York

«Il pourrait y avoir une session au tribunal dès la semaine prochaine», a déclaré à l’AFP le juge Douglas McKeon. Le magistrat s’est toutefois refusé à tout commentaire, sur l’annonce plus tôt dans la journée qu’un accord financier avait été trouvé entre les deux parties, ce qui mettrait fin à la procédure civile.

Selon le New York Times, citant une source non identifiée connaissant le dossier, l’ancien patron français du Fonds monétaire international (FMI) et Nafissatou Diallo, la femme de chambre qui l’accusait d’agression sexuelle à New York, sont «tranquillement parvenus à un accord» qui doit cependant encore être signé. Aucun détail n’a été donné sur le montant de cet accord ou ses modalités.

Les règlements à l’amiable, qui évitent d’aller en procès, sont extrêmement fréquents dans les procédures civiles aux Etats-Unis.

Ni les avocats de Mme Diallo ni ceux de M. Strauss-Kahn n’ont confirmé l’information. «Nous n’avons pas de commentaire à ce stade», a indiqué une porte-parole de l’avocat de DSK.

Nafissatou Diallo, 33 ans, avait porté plainte au civil le 8 août 2011 contre DSK, qu’elle accusait de l’avoir contrainte à une fellation dans sa suite du Sofitel le 14 mai précédent.