Un clip de Prodigy version lolcat

Lorsque Prodigy a sorti son single « Smack my bitch up » en 1997, le clip a été largement censuré. Sexes, drogues et rock ‘n roll, la nuit trash d’un personnage aimant l’excès était filmée en caméra subjective.

Sur ce même principe, le clip a été parodié en version lolcat. Une dame accroche une caméra au cou de son chat pour suivre ses vadrouilles nocturnes. Et le félin n’est pas plus raisonnable que le personnage de Prodigy...