L’effet Pinocchio: quand le nez trahit nos mensonges

Des chercheurs de l’université de Grenade ont relevé l’Effet Pinocchio grâce à la thermographie. Selon eux, lorsque l’on ment, la température de notre nez augmente et fait gonfler l’appendice.

Un phénomène qui se répète dans d’autres situations. Ainsi lorsqu’on danse le flamenco, la température de nos fesses et de nos avant-bras augmente. Et lorsque le désir sexuel se fait sentir, ce sont nos parties génitales qui font exploser le thermomètre.