La nymphone de Munich est morte durant un nouveau marathon sexuel

Il semblerait qu’elle avait ramené chez elle un homme pour lui « imposer » plusieurs rapports sexuels. Le monsieur, repu, s’était endormi du sommeil du juste.

A son réveil, triste découverte : Antji était morte (les causes exactes du décès sont à ce jour encore inconnues).

La «nymphomane de Munich» s'était fait connaître en avril dernier après avoir contraint un homme à un marathon sexuel. Arrêtée par la police, elle avait été internée dans un hôpital psychiatrique. Relâchée, elle avait récidivé, obligeant un jeune Africain à une « partie de jambes en l’air » de plus de 36 heures...