Le plan de relance de PSA fait l’impasse sur des questions stratégiques

PSA Peugeot Citroën fait l’impasse sur les questions essentielles du positionnement de ses deux marques et de son alliance avec General Motors dans ses projets pour se relancer, critique le cabinet Secafi dans ses conclusions obtenues par l’AFP. Le cabinet d’expert Secafi, mandaté par les syndicats, doit présenter le 11 décembre lors d’un comité central d’entreprise la synthèse de son étude sur la situation du constructeur automobile qui prévoit de supprimer 8.000 postes en France et de fermer son usine d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) pour redresser la barre. Si Secafi ne remet pas en cause les difficultés financières du groupe (dans le rouge au premier semestre) et ses capacités de production trop importantes en Europe au regard de la demande, il lui reproche de n’avoir « pas pris la mesure des moyens nécessaires à la diversification géographique et à l’adaptation aux évolutions
des comportements de consommation ».