Liban: sept morts dans des affrontements liés au conflit syrien

Sept personnes ont péri, depuis mardi, dans la ville libanaise de Tripoli lors d’accrochages liés au conflit en Syrie voisine, entre habitants alaouites, partisans du président Assad, et sunnites hostiles à son régime, a indiqué mercredi une source de la sécurité. Ces violences ont éclaté après que l’armée syrienne a tué vendredi dernier sur son sol vingt-deux jeunes sunnites venus du Liban combattre aux côtés des rebelles en Syrie. Damas a accepté mercredi de rapatrier leurs corps au Liban, selon une source diplomatique libanaise. La plupart des habitants de Tripoli, à majorité sunnite, soutiennent la rébellion syrienne qui combat le régime Assad. Ce dernier bénéficie quand à lui de l’aide du Hezbollah. Ce puissant parti chiite armé et principal allié libanais du régime de Damas est accusé de combattre auprès des forces loyalistes en Syrie. Des accrochages quasi-quotidiens opposent par ailleurs dans des villages syriens frontaliers du Liban des combattants chiites proches du Hezbollah à des rebelles anti-Assad, selon des habitants et des militants.