Sporting Charleroi: Onur Kaya regrettait l’expulsion rapide de Dzinic lors du derby wallon

“ Pour moi, il n’y a pas faute de Dzinic sur le penalty! ” C’est un ces mots que Kaya explique la première phase litigieuse de la rencontre. Une phase qui aura eu de lourdes conséquences puisqu’elle aura vu le Sporting être réduit à 10 dès la 4e minute de jeu. “ On faisait n’importe quoi en première mi-temps, mais ce fait de jeu a changé toute la donne. En plus, ça a perturbé toute l’organisation de l’équipe. Nous n’étions pas bons alors que le Standard réussissait tout ce qu’il entreprenait. ”

Si le Sporting a su limiter les dégâts (déjà importants) en seconde période, c’est surtout vers la semaine prochaine que se tournent les Carolos. “ Ce match va peut-être laisser des traces ce week-end, mais dès lundi il faut oublier et préparer le Beerschot la semaine prochaine. Ce match-là est beaucoup plus important pour le maintien ”, concluait Onur Kaya.