Rwanda: le nouvel ambassadeur de France veut un dialogue renforcé avec Kigali

Le nouvel ambassadeur de France au Rwanda, Michel Flesch, a plaidé mardi pour un dialogue renforcé entre Paris et Kigali, deux capitales aux relations houleuses depuis le génocide de 1994 au Rwanda.
« La première chose que nous devons engager : se parler plus, dialoguer plus, » a déclaré M. Flesch à la presse après la présentation de ses lettres de créances. « En dialoguant davantage on se rendra compte que sur l’immense majorité des grands sujets internationaux, les positions de la France et du Rwanda ne sont pas très éloignées. » « Le plus important si l’on veut que les choses se passent bien, c’est qu’il faut regarder devant soi, de voir ce que l’on peut faire ensemble de positif, » a-t-il ajouté. La France est restée plusieurs mois sans ambassadeur au Rwanda. En début d’année, Kigali avait refusé d’agréer le précédent choix de Paris. L’hebdomadaire Jeune Afrique avait révélé que Kigali avait refusé la diplomate pressentie, Hélène Le Gal, estimant qu’elle était trop proche du ministre français des Affaires étrangères de l’époque, Alain Juppé, considéré comme hostile au régime du président rwandais Paul Kagame.