Un chasseur percuté par un train, retrouvé à l’hôpital, avec quelques bleus

L’homme s’est présenté mardi à l’hôpital Sainte-Musse de Toulon en expliquant avoir été percuté par un train, ce que le personnel a eu d’abord peine à croire au vu de son état de santé a priori normal.

Après examen, le chasseur présentait effectivement quelques blessures superficielles et des bleus, conséquences de l’arrachement par le train de son fusil, qu’il portait à l’épaule.

Racontant son histoire, il a expliqué avoir vu son chien s’échapper et lui avoir couru après, sans se rendre compte de la proximité de la voie ferrée, la nuit étant déjà tombée.

Lundi soir, les secours avaient été alertés par le conducteur du train, qui avait entendu un choc. Pendant deux heures, un important dispositif est resté en place afin de retrouver l’inconnu, avec survol de la zone par hélicoptère et patrouilles au sol composées d’une soixantaine de gendarmes et de pompiers.

La circulation des trains a été interrompue pendant près de deux heures, dans les deux sens, entre Toulon et les Arcs.

«Il a fait preuve de beaucoup d’imprudence et a eu beaucoup de chance», a commenté mardi un enquêteur.