Dieumerci Mbokani (Anderlecht): «J’ai montré que j’avais le niveau de la Ligue des Champions»

Dieumerci Mbokani a accordé une interview exclusive à nos confrères de Sport Foot Magazine, ce mercredi.

S’il a répété qu’il estimait être «le meilleur joueur de Belgique» et qu’il ne voyait pas «qui pouvait le concurrencer dans la longue course pour le Soulier d’Or», le quadruple champion de Belgique (2 avec Anderlecht et 2 avec le Standard) s’est également penché sur son avenir.

Et notamment ces critiques répétées à son encontre, liées à ses échecs à Monaco puis à Wolfsburg. «Je ne suis pas d’accord quand j’entends dire que cela n’a pas marché dans ces deux clubs», avance l’actuel meilleur buteur anderlechtois. «On peut tirer cette conclusion si on se base sur mes stats. Mais il faut aussi voir le contexte dans lequel j’évoluais à l’époque. Il est important que les gens le sachent. A Wolfsburg, j’ai eu de gros problèmes familiaux. Ma femme était enceinte et ça ne se passe pas bien... Elle accouche de manière prématurée et mon fils passe deux mois en couveuse. Comment se concentrer sur le foot dans ces conditions? Par rapport au foot, ma famille a une importance énorme... A Monaco, c’était un peu différent, il y avait du racisme anti-black. Gosso, Lolo, Gakpé et moi-même, nous nous sommes retrouvés punis. Et quand il y avait une critique à formuler, c’était pour l’un de nous quatre.»

Pour lui, donc, pas de doutes, il a le niveau pour évoluer plus haut. «Tout le monde l’a vu en C1. Quand je joue à ce niveau, j’ai ma place en Ligue des Champions, même avec un grand club. J’y ai fait la différence comme je la fais régulièrement en championnat.»