Décès de l’alpiniste Maurice Herzog, le premier homme a avoir franchi les 8000 mètres de l’Himalaya

«Je vous confirme la mort de Maurice Herzog», a déclaré un responsable de la Fédération française de la Montagne et de l’Escalade. Il tenait l’information du cabinet du maire de Chamonix, ville dont Herzog fut maire de 1968 à 1977, qui confirmait lui-même une information du Dauphiné Libéré et de Paris Match.

Maurice Herzog avait atteint la cime de l’Annapurna (8.091 m) le 3 juin 1950, devenant le premier homme à gravir un sommet de plus de 8.000 mètres. Il était accompagné de Louis Lachenal, qui comme lui avait perdu plusieurs doigts et orteils, gelés, après une descente dramatique. L’équipe comprenait aussi notamment les guides de haute montagne Gaston Rebuffat et Lionel Terray.

Herzog, qui avait participé à la Résistance, était ensuite devenu secrétaire d’Etat à la Jeunesse et aux Sports (1958-65).

Membre du Comité international olympique (CIO) de 1970 à 1995, puis membre honoraire, il avait été élevé le 1er janvier 2012 au rang de grand’croix de l’Ordre national de la Légion d’honneur.