Fusillade de Newton: le père d’une petite victime présente ses condoléances à la famille du tueur

«Je veux présenter mes condoléances les plus sincères à toute les familles», a déclaré Robbie Parker, 30 ans, lors d’un point de presse, extrêmement ému. «Et cela inclut la famille du tueur», a-t-il précisé.«Je ne peux pas imaginer à quel point cette expérience doit être dure pour vous», a-t-il ajouté.

«Je veux que vous sachiez que, pour votre famille, vous avez aussi notre amour et notre soutien», a insisté cet infirmier dans un service néonatal de soins intensifs, père de deux autres petites filles de 3 et 4 ans.

Il a ensuite raconté Emilie, 6 ans, «une petite fille brillante, créative et très aimante», petite blonde aux yeux bleus qui apprenait à lire à sa soeur de 4 ans, et à dessiner à celle de 3 ans.

Il l’a vue pour la dernière fois vendredi matin, avant de partir au travail. «Je lui apprenais le portugais, et ses derniers mots ont été en portugais», a-t-il ajouté.

Sa mort et celle des 19 autres enfants, tous âgés de 6 et 7 ans, doit «nous inspirer pour être meilleurs, plus compatissants et plus attentionnés envers les autres», a également déclaré le jeune père de famille.

«Ma fille Emilie serait la première à offrir son amour et soutien à toutes les victimes», a-t-il poursuivi.

«C’était une artiste exceptionnelle, elle emportait partout ses feutres et crayons, et ne manquait jamais une occasion de dessiner ou écrire une carte», a-t-il ajouté, jonglant douloureusement entre le présent et le passé.

Quand le drame a éclaté, Robbie Parker n’avait pas pu quitter son travail. Et il a raconté son angoisse, parlant au téléphone à sa femme Alissa qui s’était précipitée à l’école pour y chercher désespérement des nouvelles de leur fille.

Emilie faisait partie des 20 enfants et six adultes tuées avec une arme semi-automatique par un jeune de 20 ans vendredi à l’école Sandy Hook de Newtown. Une page Facebook lui a été consacrée.