Massacre de Newtown: Nancy Lanza, mère aimante et protectrice ou dangereuse excentrique?

Nancy Lanza a été la première victime de la folie meurtrière de son fils Adam, un jeune homme de 20 ans introverti, qui l’a abattue chez elle, avec une des armes qu’elle possédait, avant de se rendre à l’école Sandy Hook pour tuer 20 enfants et 6 adultes.

La personnalité de Nancy Lanza reste un mystère. Elle était divorcée d’un dirigeant de GE Capital, habitait dans une belle maison de Newtown et possédait plusieurs armes, dont un fusil d’assaut que son fils a utilisé pour l’abattre.

Son ancienne belle-soeur, Marsha Lanza, a déclaré à la télévision que Nancy était une «prepper», quelqu’un qui se prépare pour pouvoir survivre et se défendre en cas de catastrophe majeure.

D’autres témoignages font état d’une femme normale, qui aimait comme beaucoup d’Américains les armes à feu et qui a été tuée par un fils dont elle s’occupait du mieux qu’elle pouvait.

Elle avait «un grand sens moral», a affirmé une de ses connaissances.

Il semble acquis que Mme Lanza prenait soin de son fils, décrit comme quelqu’un de très intelligent mais avec des difficultés de socialisation. «Elle avait fini par le scolariser à la maison», a expliqué Marsha Lanza.

A l’inverse de son grand frère de 24 ans, qui a suivi les pas de son père en devenant expert fiscaliste, Adam habitait toujours avec sa mère.

La police a déclaré qu’elle disposait de bons éléments concernant la mort de Nancy Lanza et les circonstances qui ont poussé son fils à commettre l’irréparable à l’école Sandy Hook. Ceux-ci permettront peut-être d’en savoir plus sur sa personnalité.