Inde : une affaire de viol collectif provoque la colère d’habitants à Delhi

Le viol collectif d’une étudiante dans un bus à New Delhi a fait descendre dans la rue des habitants scandalisés réclamant le respect pour les femmes. Une manifestation à laquelle ont répondu des canons à eaux tirés par la police. Les manifestants s’étaient rassemblés devant la résidence de la chef du gouvernement de New Delhi pour protester contre le viol d’une jeune femme de 23 ans, dimanche soir, alors qu’elle rentrait avec son ami d’une sortie au cinéma. « Nous voulons des droits égaux pour les femmes », pouvait-on notamment lire sur des banderoles. En Inde, les violeurs sont passibles d’une peine de dix ans d’emprisonnement mais le chef de la police de New Delhi a demandé mardi la peine de mort pour les coupables. Cette affaire a suscité l’indignation de la presse et provoqué un débat au parlement. Le nombre de viols en Inde a plus que doublé entre 1990 et 2008, selon les chiffres officiels.