Bruxelles met le paquet pour lutter contre le tabagisme

La Commission européenne a recommandé de couvrir 75 % des surfaces des paquets de cigarettes d’avertissements imagés sur les dangers du tabac et d’interdire les arômes forts pour renforcer la lutte contre le tabagisme dans l’UE. « Les chiffres parlent d’eux-mêmes : le tabac tue la moitié de ses consommateurs et engendre une grave dépendance », a souligné le commissaire en charge de la Santé et des Consommateurs, Tonio Borg, au cours d’une conférence de presse pour présenter ses propositions, qui renforcent la législation en vigueur depuis 2011 dans l’UE. Le tabac tue chaque année près de 700.000 personnes en Europe, ont précisé ses services. « Étant donné que 70 % des fumeurs commencent à fumer avant l’âge de 18 ans, cette proposition vise à dissuader les jeunes de s’initier au tabagisme en limitant l’attrait des produits du tabac et de la cigarette », a expliqué M. Borg. « Les consommateurs ne doivent pas être abusés : il faut que les produits du tabac aient l’aspect et le goût du tabac. Cette proposition veille à ce que les emballages et les arômes ne puissent être utilisés comme arguments de vente », a-t-il conclu.