Le bébé enlevé dans une maternité de Nancy retrouvé sain et sauf: sa ravisseuse a 17 ans

Le petit Lucas, né dimanche, a été retrouvé dans un appartement de la banlieue sud de Nancy.

Selon un enquêteur, une jeune femme ressemblant au portrait-robot de la ravisseuse a été retrouvée avec le bébé, qu’elle a prétendu être le sien, alors qu’il n’y avait «aucun signe qu’elle avait accouché récemment». La ravisseuse présumée a été interpellée.

Les autorités françaises avaient déclenché, fait rare, une «alerte enlèvement», dispositif né aux Etats-Unis et entré en vigueur en France en 2006, qui consiste à alerter massivement à la radio, à la télévision et sur les panneaux des gares et autoroutes, pour mobiliser la population dans la recherche de l’enfant enlevé et de son ravisseur.

La ravisseuse, une jeune femme de 17 ans, s’est fait passer mardi soir pour une «auxiliaire de vie» dans une maternité de Nancy. Vêtue d’une blouse, elle était entrée dans la chambre du petit Lucas. «Il y avait deux mamans dans la chambre. A la première, qui était encore éveillée, elle a proposé de prendre son bébé, mais la mère a refusé. La suspecte a alors pris l’enfant de la seconde mère qui, elle, dormait», avait expliqué une source proche de l’enquête.

Les polices des pays frontaliers, notamment de Belgique et du Luxembourg, avaient été sollicitées.