Richard Fournaux, son acquittement est « une réhabilitation morale et publique »

Le bourgmestre de la Ville de Dinant, Richard Fournaux, a été acquitté par la 6e chambre de la
cour d’appel de Liège. Il avait été poursuivi pour des faits de faux et usage de faux, entrave à la liberté des enchères et trafic d’influence dans le cadre de l’attribution de la concession du casino de Dinant, à la fin des années ‘90. À l’issue de son acquittement, il a considéré la reconnaissance de son innocence dans ce dossier comme « une réhabilitation morale et publique ». Acquitté après 30 minutes de lecture d’un arrêt motivé, Richard Fournaux est resté quelques minutes assis sur le banc des prévenus. Le bourgmestre de Dinant tremblait et était ému par la décision d’acquittement qui a été rendue. « Il y a 14 ans que je tente de convaincre que j’ai bien travaillé et que, dans cette manière légale de procéder, nous avons fait gagner beaucoup d’argent à la Ville de Dinant. Pendant des années, on nous a accusés de vouloir gagner du temps. Sur le fond de l’affaire, la cour a confirmé qu’aucune infraction n’a été commise », a commenté Richard Fournaux.