La police belge n’engagera pas d’agents spécialisés pour traquer les criminels sur les réseaux sociaux

Le corps de police de Noord-Nederland, qui rassemble trois provinces du nord-est des Pays-Bas, est désormais renforcé par une équipe d’agents spécialisés dans la recherche d’informations sur les réseaux sociaux, a-t-on appris de sources concordantes. A terme, tous les corps de police néerlandais auront leur propre «Real Time Intelligence Centre».

Selon le quotidien Dagblad, tout ce qu’on peut trouver à propos d’un suspect sur Twitter, Facebook ou encore Linkedin (y compris la photo de profil), sera associé aux données déjà connues par la police, comme les antécédents de la personne visée. Ces informations seront transmises aux agents de terrain.

En Belgique, la création de centres d’expertise en recherche de criminels sur les réseaux sociaux n’est pas d’actualité. «Il nous faudrait davantage de personnel. C’est un projet qui pourrait être envisagé à l’avenir, mais à l’heure actuelle, ce n’est pas du tout à l’ordre du jour», a conclu une porte-parole de la police fédérale.