«Spotted on campus», la page Facebook qui déconcentre les étudiants en blocus

« À vous les deux jolies filles qui passent leur temps à la bibliothèque d’Érasme. J'ai appris que vous parlez néerlandais et, comme par hasard, il se trouve que j'ai besoin de quelques cours. Voulez-vous être mes maîtresses ? Au sens propre du terme bien sûr... » Ce message provient-il d’un amoureux transi ou... d’un étudiant de l’ULB lassé de son blocus ? Depuis quelques jours, des groupes se créent sur Facebook avec le même intitulé : « Spotted on Campus... » (« repéré sur le campus de... » en français). Le but : publier les petites annonces d’étudiants qui ont repéré l’élu(e) de leur cœur dans les couloirs de l’université, un peu à la manière de la rubrique « Kiss and Ride » du journal gratuit « Metro ». Ce sont des étudiants de l’ULB qui ont lancé le mouvement, au début du blocus de Noël.

Retrouvez notre reportage complet dans les journaux Sudpresse de ce vendredi et dans nos éditions en numérique.