En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueCharleroi - Standard Accueil

Le Mémorial Van Damme 2020 restera gravé dans les mémoires. Le meeting bruxellois, un des plus grands du monde, se déroule ce soir à huis clos, en raison de la crise du coronavirus. Les traditionnelles tentatives de record sont néanmoins annoncées au public qui devra se contenter des images télévisées. C’est déjà ça.

Deux athlètes de nos régions seront en piste à Bruxelles. La Montoise Elise Vanderelst disputera le 1.000 mètres et la Tournaisienne Camille Laus le 400 mètres. « J’ai hâte d’y être, je vous l’avoue », explique Camille Laus. « Je vais courir avec des filles que je connais, notamment les athlètes polonaises. Ça sera chouette. Ce sera mon dernier 400 mètres de la saison et je veux donc tout donner. » Depuis son titre national sur le tour de piste, conquis à la mi-août à Bruxelles, Camille Laus a continué à s’entraîner en vue de l’échéance du Van Damme où son objectif sera d’améliorer le temps de sa première sortie en compétition « post-covid » (52.55). La Bruxelloise d’adoption a une meilleure marque personnelle à 51.49. « Après le Van Damme, j’enchaînerai avec le 300 mètres de la Nuit de l’Athlétisme à Heusden de dimanche. Le but est de se faire plaisir, de profiter de ces moments. Je n’ai en fait plus couru sur 300 mètres depuis 5 ou 6 ans. Je ne suis certes pas une experte du 300 mètres. Sur 400 mètres, je pars toujours un peu prudemment. Sur 300, c’est autre chose. Il faudra démarrer plus vite. Ce sera en tout cas une bonne manière de terminer la saison. »

Le « Van Damme » s’annonce donc très particulier, sans public, alors que l’ambiance y est d’habitude le maître mot. « Le fait d’avoir déjà couru deux fois dans un Stade Roi Baudouin vide, au Brussels Grand Prix et au championnat national, va atténuer l’impression du manque de public au Van Damme. Ce ne sera donc pas une grande surprise. Mon 400 mètres sera une course comme une autre. Mais il est vrai que c’est vraiment dommage de ne pas avoir les encouragements. J’ai couru là-bas en 2018 et en 2019. La présentation des athlètes, la course au Mémorial, ça fait vraiment quelque chose. Ça va manquer, certes, mais je préfère que le meeting soit organisé, même sans public. J’espère seulement que la situation sera redevenue normale en 2021. »

Eric Cornu

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

Le Mémorial Van Damme 2020 restera gravé dans les mémoires. Le meeting bruxellois, un des plus grands du monde, se déroule ce soir à huis clos, en raison de la crise du coronavirus. Les traditionnelles tentatives de record sont néanmoins annoncées au public qui devra se contenter des images télévisées. C’est déjà ça.

** *********** ************* *********** **** ***** ************ **** ******* ***** *** ************ * *** ************ ** ******* **** ********** **** ********* ****** ***** **** **** **** ** ***** *** ******** ***** ** ******** ***** **** ** ** *********** ********* ** ********* ************** ** ****** ** ****** ** *** ****** ** ** **** **** *** *** ****** ********* *** *** ******* **** *** ****** ***** *** ****** **** ** *** **** *** ******* ******** ******* ** ** *** ***** *** *************** ****** ***** ******* ** **** ** ** ***** ** ************* *** ********** ** ****** ** ********** *** **** ******** ******* ****** *** ** ******** ******* **** ** ********* *** ** ******* **** ********** ***** **** ******* *********** ********* *** ** ********* **** ********* ******* ** *************

**** *****

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles