Dutroux, «dingue de sa femme», selon une de ses amies

Marc Dutroux attend sa comparution devant le tribunal d’application des peines, le 4 février.

Une vingtaine de personnes le visitent régulièrement. Récemment, il a obtenu de pouvoir à nouveau manger des frites alors qu’il avait d’abord obtenu un régime sans graisse. « On doit toujours s’adapter », se plaint un membre du personnel pénitentiaire. Selon une amie, ce qu’il préférait c’était la viande halal. « C’est mieux que tout le reste », lui avait-il confié.

Dutroux porte actuellement une longue barbe grisonnante et des cheveux longs. Une situation qui est due au fait qu’on lui refuse d’aller chez le coiffeur.

Toujours selon son amie, il parle régulièrement de Michelle Martin. Et alors qu’au début, il parlait d’elle que de son « ex », il tient maintenant à l’appeler « ma femme ». Surtout depuis qu’elle a obtenu sa libération conditionnelle. « Il est dingue de sa femme », affirme sa visiteuse.