Elizabelth Depardieu, son ex-épouse: «Gérard est parti parce qu’il manquait d’attention, d’amour»

L’entretien entre Elisabeth Depardieu et Marc-Olivier Fogiel a été enregistré «ce week-end», a précisé la radio. «Tout le monde s’en sert. Il sert à dire le mécontententement. Les gens sont déchaînés parce qu’il représente beaucoup, il représente la France», a affirmé son ex-femme, ajoutant qu’il aurait été «si facile de le récupérer».

«Il est parti parce qu’il manquait d’attention, d’amour. Quand il se sent refusé, il devient provocateur et le pire de ce qu’on imagine. Il va essayer de ressembler à ce dont on a peur», a-t-elle dit.

Gérard Depardieu, «c’est quelqu’un qui a toujours travaillé, qui n’a jamais pris un jour de vacances de sa vie. Il n’a pas du tout envie de mettre en danger ses entreprises. S’il se sent obligé de partir, c’est qu’il y a quelque chose qui ne va pas», a-t-elle également affirmé.

Elle s’est déclarée «énormément» choquée par le mot «minable» employé par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, à propos du comportement de l’acteur. «Ce que je ne supporte pas, c’est quand on dit qu’il a profité du cinéma français. S’il en a profité, le cinéma français en a profité aussi», a-t-elle dit. «Est-ce qu’on a jeté des pierres à tous ceux qui sont partis ? On n’a pas fait la même chose pour Noah», a-t-elle dit.

Quant à ce qui vient de se passer en Russie, «c’est un pied de nez à l’establishment. +Ici y a de la joie, il y a la fête et on m’aime+», semble dire le comédien, selon son ex-femme. «C’est quelqu’un qui a des bourrasques, qui est extrêmement malheureux, qui est inconsolable -- vous savez pourquoi -- et qui se démène pour essayer de vivre encore», a-t-elle également affirmé, en allusion à leur fils Guillaume, mort en 2008 à l’âge de 37 ans.

«Quand quelqu’un est aussi perdu que ça, est-ce qu’il faut lui jeter la pierre ?», s’est-elle interrogée.