Maor Buzaglo: «Ma situation va s’arranger, au Standard... ou ailleurs»

Au Standard, il y a trois types de joueurs: ceux qui savent qu’ils vont rester, ceux qui savent qu’ils peuvent partir et ceux qui… ne savent rien. Maor Buzaglo appartient à cette catégorie.

Le médian israélien n’a plus que six mois de contrat au Standard. Une situation délicate, comme l’explique celui qui fêtera ses 25 ans lundi, dans votre Sudpresse Sports de ce vendredi 11 janvier. «J’ai eu un rendez-vous avec Jean-François de Sart mais, pour l’instant, je ne sais rien de plus. Pour le moment, je ne pense pas à tout ça. Je sais que ma situation va s’arranger, au Standard ou ailleurs… Si je pars en juin, c’est pour jouer, pas pour me retrouver à nouveau sur le banc.»

Pour tous ses supporters côté rouche, le joueur précise toutefois que sa priorité est «de rester au Standard».

Dès lors, pour faire évoluer sa situation, il doit bosser. Dur. Encore plus dur. Et il le sait. « Depuis le début de la saison, j’ai disputé seize matches mais je n’ai été titulaire que six fois. Quand tu travailles dur à l’entraînement, tu t’attends à jouer plus, évidemment. On attend de moi que je marque ou que je donne des assists mais depuis le banc, c’est impossible...»

Retrouvez l’intégralité de cette interview ainsi que les news du stage à Belek dans votre Sudpresse Sports de ce vendredi 11 janvier.