Tanguy Stuckens: «Le Brabant wallon est le dindon de la farce»

Suite à notre entretien avec le ministre Nollet sur l’accueil de la petite enfance, Tanguy Stuckens, député provincial, tenait à réagir et à rectifier certaines petites choses. « Le Brabant wallon est clairement le dindon de la farce car les communes ont investi en l’absence de la Communauté française et que maintenant, elle souhaite investir mais nous oublie », déplore Tanguy Stuckens.

Concrètement, le nombre de places d’accueil à créer d’ici 2022 en Brabant wallon est de 652 contre, par exemple, 4.533 dans le Hainaut ou encore 4.879 à Liège.

« C’est très clairement un nivellement par le bas. En gros, on paye deux fois la facture. Nous avons dû investir pour nos crèches mais après, on le paye une deuxième fois avec l’absence d’investissement. Ce sont toujours les « meilleurs » qui sont pénalisés et c’est quelque chose que je ne trouve pas du tout normal. C’est une politique que je ne peux accepter. »

Surtout que tout n’est pas spécialement rose en BW non plus. « Il ne faut pas croire que c’est l’eldorado ici non plus. Il suffit de s’entretenir avec les parents qui cherchent une crèche pour vite comprendre. Les meilleurs aussi ont besoin d’aide », conclut un Tanguy Stuckens quelque peu remonté.

J.B.