A Arsenal, c’est Mertesacker le collecteur d’amendes et elles sont nombreuses

«Les Allemands réussissent en économie, et nous respectons cela (...) Ils sont les seuls à gagner de l’argent en Europe, et c’est pourquoi nous avons choisi un Allemand», a expliqué un Wenger souriant, interrogé sur une liste des règles et des amendes au sein du vestiaire d’Arsenal publiée sur internet.

Selon cette liste, photographiée par un «fan», les amendes sont modestes, compte tenu des salaires très élevés des joueurs: 1.000 livres (1.200 euros) s’ils n’assistent pas au match quand ils ne sont pas titularisés, 500 livres pour un retard à l’entraînement, 250 pour un retard à une réunion ou un repas, 100 s’ils entrent au vestiaire ou dans la zone médicale avec un journal, un téléphone ou un ordinateur.

«Nous avons à répondre de nos mauvaises performances, mais pas de tout ce qui se passe à l’intérieur du club», a précisé Wenger.