Six mois de prison avec sursis pour avoir filmé sous les robes des femmes avec son gsm

«L’enquête, les constatations des officiers et les déclarations du prévenu prouvent sa culpabilité. On a retrouvé un film vidéo et des photos sur son gsm. Dans des circonstances normales, ses victimes se seraient opposées à son comportement, de tels agissements sont donc considérés comme s’ils avaient été commis avec violence», a déclaré le ministère public.

«Les faits avérés sont socialement inacceptables. Le prévenu avait déjà suivi dans le passé un programme d’aide dans un centre d’action sociale globale pour de tels faits», indique le jugement.

L’homme a été condamné à six mois de prison avec un sursis de trois ans et déchu de ses droits civiques pour cinq ans. Le gsm avec lequel les images ont été prises a été confisqué.