Hannut: saoul, il s’en prend aux policiers