Les généralistes appelés à lever les réticences avec l’aide d’un ambassadeur prévention

Face aux piètres résultats des campagnes de dépistage des cancers du sein et colorectal ainsi que de la vaccination préventive contre le cancer du col de l’utérus, un projet a été lancé vendredi auprès de 250 médecins généralistes pour les aider à mieux informer les patients, et tenter de lever des réticences culturelles ou psychologiques.