Bon appétit: aux Jardins d’Anatolie, on préparait les boulettes avec de la viande pour chien...

Comme le révèle le journal Nice-matin sur son site, ils sont d’abord tombés sur des cafards et un sol poisseux.

Jusque-là, embêtant, mais somme toute assez banal. Ces professionnels de l’hygiène alimentaire en ont vu d’autres. Par contre, la surprise est totale quand ils voient que le cuisinier prépare des keftas (boulettes de viande épicée) avec de la viande pour chiens et autres animaux.

Plus loin, sur une table, ils tombent encore sur un morceau de mouton vert (le morceau, pas le mouton...). De la viande sensée intervenir dans des plats à base de sauce.

Le propriétaire peut s’attendre à des amendes salées (ça tombe bien, ça masque le goût...). Et en attendant, son « resto » est fermé, le temps qu’il mette un peu de l’ordre dans tout cela.