Bagarre à coups d’extincteur au Monastère (Nandrin): Frédéric Sinistra et un client au tribunal

Cette fois, il ne se trouvait pas seul sur le banc des accusés.

Un client de la discothèque était lui aussi accusé de coups. Il s’explique. « Ce soir-là, j’étais avec ma copine et des amis. Nous sommes partis aux toilettes et quand je suis revenu, 10 gars ennuyaient ma copine. Je leur ai demandé de la laisser tranquille. Ils n’ont pas voulu. Ils étaient copains avec les sorteurs. Alors on nous a attrapés et virés, sans ménagement. Les sorteurs ont pris ma copine, ils l’ont jetée dehors. Elle s’est retrouvée mal, sur le sol, la bouche en sang. Et ils se moquaient de nous, ils n’ont pas voulu appeler une ambulance. J’ai vu rouge. Je suis rentré dans la boîte et j’ai frappé un sorteur avec un extincteur. Je n’aurais pas dû, je le regrette. Mais ils ont été très violents avec ma compagne. C’est honteux ».

Le procès des deux hommes reprendra le 27 février prochain.