Des dizaines de manifestants devant la représentation du FMI à Lisbonne

Des dizaines de manifestants se sont rassemblés mercredi devant la représentation à Lisbonne du Fonds monétaire international qui, avec l’Union européenne, impose au Portugal une politique de rigueur sans précédent en échange de l’aide financière accordée en mai 2011. « Dehors ! Dehors, la faim, la misère et le FMI ! », scandaient les protestataires rassemblés en début de soirée à l’appel de groupes de la mouvance des Indignés au pied de l’immeuble où sont installés les représentants permanents de l’institution siégeant à Washington. « Stop Troïka », clamait une banderole, en référence aux créanciers du Portugal, le FMI, l’UE et la Banque centrale européenne. « Nous vivons dans un pays occupé économiquement. Le FMI décide davantage de nos destins que les Portugais eux-mêmes », a témoigné Filipe Fernandes, enseignant de 31 ans actuellement au chômage.