Anderlecht - Standard de dimanche: ce sera sans Dieumerci Mbokani

Un Clasico entre Anderlecht et le Standard sans Dieumerci Mbokani, c’est un peu comme un steak sans frites. C’est sans doute ce à quoi on aura droit dimanche.

Heureusement, il nous restera la mayonnaise avec Milan Jovanovic qui, lui aussi, se fait toujours un malin plaisir à faire mal à son ancienne équipe. Il ne devrait en effet pas y avoir beaucoup de modifications par rapport à l’effectif qui a disputé la rencontre de Coupe de Belgique de mercredi.

Tom De Sutter aura droit à un dernier intérim en pointe de l’attaque. Comme on pouvait l’imaginer, malgré l’élimination précoce du Congo à la Coupe d’Afrique des Nations, Dieumerci Mbokani ne sera donc sans doute pas revenu à temps pour le match au sommet de dimanche.

Il semble plus raisonnable de pouvoir compter sur lui pour le week-end suivant et le déplacement à Waasland-Beveren. Le Congolais vient de vivre quelques semaines chahutées avec le Soulier d’Or et ses trois apparitions à la CAN. Dimanche, il sera en Belgique mais ne se sera pas encore suffisamment entraîné que pour pouvoir être aligné. John van den Brom devrait par contre pouvoir compter sur Cheikhou Kouyate.

Matraqué par les défenseurs de Genk, il avait été touché aux côtes mercredi soir et avait même dû être soigné sur le bord du terrain en première période. Hier, il a passé une échographie, il n’en recevra les résultats qu’aujourd’hui, mais cela ne devrait pas poser trop de problèmes pour dimanche.

La douleur s’est déjà atténuée et il lui en faut bien plus pour l’arrêter. Le public ne pourra par contre pas encore voir Andy Najar à l’œuvre. Le médian hondurien a signé jusqu’en juin 2016 au Sporting, dans la nuit de mercredi à jeudi. Mais il n’est pas qualifié car, en tant qu’extracommunautaire, il n’est pas encore en possession d’un permis de travail (idem pour Acheampong, le jeune attaquant ghanéen).

Najar n’est de toute façon qu’en transit en Belgique puisqu’il reprendra déjà la direction de son pays en début de semaine prochaine, afin de disputer un match amical contre les Etats-Unis. L’été dernier, il avait disputé les Jeux Olympiques de Londres avec le Honduras. Juste avant de reprendre le chemin de la Belgique, il s’est exprimé dans la presse américaine.

« Cela me fait drôle de quitter DC United après autant d’années », dit-il. « Je me dois de remercier tout ce que ce club a fait depuis mon arrivée à l’académie. C’est grâce aux gens de DC United que je suis devenu l’homme que je suis aujourd’hui. Évoluer en Europe, c’est mon rêve depuis que je suis gosse. »