Les ventes papier des journaux francophones en baisse mais Sudpresse tient le cap

Sur le marché de la version téléchargée, c’est Le Soir qui connaît la plus forte progression avec 3.339 journaux électroniques vendus en plus chaque jour par rapport à 2011. Le journal Le Soir a connu une diffusion papier payante quotidienne de 74.607 exemplaires pour 78.226 en 2011 (-4,63%). Par contre, sa diffusion digitale payante quotidienne a connu un bond de 1.178 à 4.517.

Un croissance que l’on retrouve également du côté des journaux de SudPresse. C’est ainsi qu’après une stabilisation des ventes durant les trois premiers trimestres 2012, la vente des journaux Sudpresse est repartie à la hausse, restant le seul groupe francophone à conserver une diffusion payante au dessus des 100.000 exemplaires quotidiens de moyenne.

Toujours selon les chiffres du CIM, le journal spécialisé L’Echo a obtenu également de bons résultats dans sa version digitale avec quelques 1.548 ventes supplémentaires par jour en 2012. Cette augmentation vient limiter la large baisse des ventes papier (-11,53%). C’est la plus forte chute, côté francophone, en 2012.

Pour les deux journaux du groupe IPM, La Dernière Heure - Les Sports et La Libre Belgique, le constat est équivalent. La diffusion payante papier est en baisse tandis que la diffusion payante digitale augmente.

Pour la DH, le recul au quotidien est de 6,66% ou 3.949 numéros. Pour La Libre, on note une baisse de l’ordre de 4,25% ou 1.710 numéros.

Vers l’Avenir a bien résisté en 2012 en limitant la baisse de ses ventes à -2,57%. Notons que le Grenz Echo, de langue allemande, fait encore mieux: -1,30%.

Au total, en 2012, la presse francophone a vendu chaque jour 378.222 exemplaires papier contre 400.213 un an plus tôt. Il s’agit d’une diminution de -5,49%.