SNVB: Lutgen réclame 80 millions d’euros pour maintenir toutes les lignes

C’est ce que rapporte, ce lundi, L’Avenir.

«Sur un budget total de 26 milliards, 80 millions ne représentent qu’une broutille», estime-t-il. «Il y a simplement des priorités à revoir» dans le plan d’investissement 2013-2025 de la SNCB.

«On n’entretient plus une ligne; la vitesse des trains s’y réduit progressivement; les clients s’en détournent; et on décide finalement de fermer la ligne parcqu’elle n’est plus rentable», regrette le président de parti.

Le plan, établi au début décembre, doit être approuvé en conseil des ministres. Une correction est donc toujours possible, note le quotidien.

«Parce que si on rate le train, sans jeu de mots, l’occasion ne se représentera plus». Or, le rail est essentiel «pour le développement de la Wallonie et Bruxelles», estime Benoît Lutgen.