Vidéo Fourest-Breivik partagée sur Facebook: Nordine Saïdi (Parti Egalité) annonce son inculpation

Suite au partage de cette vidéo, Caroline Fourest avait porté plainte contre Nordine Saïdi. « Parce que le mur (public) de son profil Facebook a accueilli une vidéo intitulée «  Breivik: le terroriste préféré de l’islamophobe Caroline Fourest« , diffusée à l’origine via You Tube et dont il n’est absolument pas l’auteur, Nordine Saïdi a fait l’objet d’une plainte avec constitution de partie civile de la part de Caroline Fourest. Celle-ci a réussi à le faire inculper par le juge d’instruction Olivier Leroux pour calomnie et diffamation », annonce un communiqué de la formation Egalité, qui a présenté des listes lors des communales à Bruxelles en octobre dernier. « Considérant la plainte de Caroline Fourest comme une tentative d’intimidation à son égard, Nordine Saïdi s’en servira pour exposer à la justice pourquoi il considère Madame Fourest comme coutumière de propos islamophobes, tout en contestant être l’auteur ou le diffuseur de la vidéo incriminée », ajoute le texte diffusé ce lundi soir.

Le parti appelle aussi aux dons pour couvrir les frais de la procédure judiciaire (une somme de 2.000 euros).

Selon Egalité, c’est Marc Uyttendaele qui sera avocat de Caroline Fourest auteur d’ouvrages et de documentaires sur l’islamisme et l’extrême-droite.

L’an dernier à la même époque, celle-ci avait été chahutée lors d’une conférence à l’ULB par le chercheur Souhail Chichah. « Caroline Fourest n’a visiblement pas digéré le chahut auquel elle a eu droit lors de sa visite le 7 février 2012 à l’ULB. En effet, tout le monde aura entendu parler de l’affaire « Burqa bla bla » ; ce chahut s’est fait entendre jusque dans certains partis », ajoute Egalité. « Une véritable chasse aux responsables du chahut s’est ouverte depuis. Pour Caroline Fourest, le professeur Souhail Chichah en porte la responsabilité académique parce qu’il était membre du personnel de l’ULB. Mais pour ce qui est de la responsabilité politique, elle revient, – toujours selon elle -, au parti ÉGALITÉ et à son porte-parole, Nordine Saïdi. Ce dernier a en effet participé de manière active à ce chahut, destiné à dénoncer les propos islamophobes de Madame Fourest. Suite à la « Burqa bla bla », Souhail Chichah a perdu son emploi à l’université. La vengeance se tourne maintenant contre Nordine Saïdi. »