Nouvelle offre de télévision numérique disponible en Belgique

«Formule transparente et prix concurrentiel seront les moteurs de cette offre», a annoncé la direction de KPN. Techniquement, c’est le réseau VDSL de Belgacom, couvrant 85% de la population belge, qui sera utilisé pour proposer Snow.

Selon la direction, deux constats ont poussé KPN a s’aventurer sur ce marché. «Des enquêtes récentes ont démontré que 81% des familles en Belgique se contentent de regarder 25 chaînes de télévision malgré l’offre pléthorique. Ensuite, les prix de l’internet et de la télévision ont augmenté de 21% en six ans. Il y a donc de la place pour un challenger sur le marché de la télévision», a affirmé Jos Donvil, le CEO du groupe.

Le client francophone pourra profiter, pour 39 euros mensuels, d’une offre de base composée de 33 chaînes de télévision, d’une vitesse de download jusqu’à 30Mbps sur internet pour un téléchargement illimité et d’appels gratuits de fixe à fixe en soirée et le week-end.

Ensuite, s’il le désire, le client pourra opter pour une série d’extras à la carte: des chaînes supplémentaires pour un coût mensuel variant entre 0,49 et 2,99 euros, le multi-screen pour voir les programmes sur plusieurs écrans pour 3 euros ou encore une deuxième ligne téléphonique à 9 euros par mois. L’utilisateur pourra bénéficier de 3 «snow box» maximum par habitation, si la bande passante le permet. Chaque décodeur supplémentaire coûtera 6 euros en plus par mois.

Deux formules «2 packs» sont aussi prévues: tv et internet (39 euros) ou tv et téléphonie fixe (35 euros).

En choisissant le nom de Snow pour ce nouveau produit, l’opérateur a voulu «se distinguer de Base qui doit rester focalisé sur l’offre mobile. Snow fait référence à la simplicité, la netteté et l’esprit de challenger cher à KPN», a encore commenté le groupe.

Pour KPN, cette offre triple play est avant tout défensive. «Hors de question que des clients nous quittent parce que nous n’offrons pas la téléphonie fixe», a martelé M. Donvil. «Quant à la politique offensive de KPN, elle se déclinera avec notre stratégie mobile-centric et la 4G notamment.»

KPN paiera l’utilisation du réseau VDSL de Belgacom. «Avec l’opérateur historique, les relations sont bonnes et avant tout commerciales. Belgacom a besoin de nous pour s’implanter plus efficacement dans le nord du pays», a encore commenté le CEO de KPN.

Snow entrera donc jeudi sur le marché du «triple play», déjà occupé en Belgique par Telenet, Voo, Belgacom, Numericable, Scarlet, Mobistar et Billi.