Tunisie: les ministres du parti du président prêts à démissionner

Les ministres du Congrès Pour la République (CPR), le parti laïc du président tunisien Moncef Marzouki, vont démissionner lundi si les islamistes d’Ennahda n’acceptent pas le départ de deux de leurs principaux ministres, a appris dimanche l’AFP auprès des intéressés. Le secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, Hédi Ben Abbès, également haut responsable du parti, a déclaré à l’AFP qu’une annonce sur le sujet serait faite lundi : « Pour le savoir, on donne rendez-vous demain (lundi) au local du CPR pour une conférence de presse ». « Je ne peux ni confirmer ni nier la démission des ministres du CPR », a-t-il encore dit à l’antenne de la radio Shems-FM.