En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueLigue des Champions Accueil

Consacrer des grands immeubles en bord de Meuse à des bureaux alors qu’ils sont fort demandés par des Liégeois pour y habiter est devenu un non-sens. Et qui plus est sur le boulevard Frère-Orban, un des plus prisés de Liège et un des plus chers sur le… Monopoly belge.

Celui qui nous occupe, au numéro 25, a été construit par l’assureur suisse Winterthur dans les années 70. Lorsque ce dernier fut racheté par l’assureur Axa, il fut loué comme bureaux à diverses sociétés (ministère de la Santé, l’Afsca, le bureau d’avocats Claeys et Engels…) avant de leur donner progressivement leur renom depuis deux ans pour pouvoir le transformer en logements. Il y aura encore un peu au rez-de-chaussée, mais surtout 42 appartements du premier au onzième étage.

L’entreprise Eloy s’occupe déjà des démolitions (photo : Laura Hollange)

« La demande de permis vient d’être acceptée pour la modification des façades avant et arrières avec l’installation de balcons et de terrasses », explique Christine Defraigne, l’échevine de l’urbanisme de Liège.

Qui ajoute : « Il s’agit d’une belle opportunité de création de logements au centre-ville, à proximité de la gare sans que son gabarit ne change. »

Un penthouse au sommet

L’immeuble présentera 18 appartements de trois chambres, 22 de deux chambres et deux d’une chambre, ainsi qu’un luxueux penthouse au dernier étage. Un garage de 47 emplacements sur trois niveaux se trouvera à l’arrière et le rez-de-chaussée comprendra également un local pour 45 vélos.

Agente liégeoise du promoteur bruxellois Imodeff, Fabienne Perrée est chargée de la commercialisation des futurs appartements. « Ce seront de très beaux appartements. Les trois chambres seront traversantes avec deux terrasses tandis que les deux chambres disposeront chacun d’une terrasse, à l’avant ou à l’arrière. On conserve l’architecture initiale du bâtiment qu’on approfondit pour aménager les terrasses. »

Les travaux de démolition ont déjà débuté. Ceux de construction et d’aménagements intérieurs devraient suivre dans la foulée, à partir de la fin novembre. « Le chantier devrait durer entre 12 et 18 mois. Avec une ouverture prévue en 2022 », reprend Fabienne Pierrée.

Les fourchettes de prix n’ont cependant pas encore été fixées car elles dépendront aussi des finitions, mais il faudra bien sûr s’attendre à ce qu’elles ne soient pas bon marché. Les appartements sur les grands boulevards en bord de Meuse liégeois se négociant très souvent au-delà des 4000 euros par m².

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

********* *** ****** ********* ** **** ** ***** ** *** ******* ***** ******** **** **** ********* *** *** ********* **** * ******* *** ****** ** ********* ** *** **** *** *** ** ********* ************* ** *** **** ******* ** ****** ** ** *** **** ***** *** ***** ******** ******

***** *** **** ******* ** ******* *** * ***** ********* *** ************ ****** ********** **** *** ******* *** ******* ** ******* *** ******** *** ************ **** ** *** ***** ***** ******* ** ******** ********** *********** ** ** ******* ********** ** ****** *********** ****** ** ********** ***** ** **** ****** *************** **** ***** ****** **** *** **** ******* ** *********** ** ********** ** * **** ****** ** *** ** ***************** **** ******* ** ************ ** ******* ** ******** *******

************** **** ********** ****** *** ************ ************* ***** *********

********** ******* ** ****** ***** ********* ********* **** ** ************ *** ******** ***** ** ********* **** **************** ** ******* ** ** ****************** ******** ********* ********** ************* ** ************* ** *******

*** ************* ********** ******** ******* ***** ************ ** ********* ** ********* ** ************* ** ********** ** ** **** **** *** *** ******* ** ***************

** ********* ** ******

************ *********** ** ************ ** ***** ********* ** ** **** ******** ** **** ******* ******** ***** ******* ******* ********* ** ******* ******* ** ****** ** ** ************ *** ***** ******* ** ******** ** ************ ** ** **************** ********** ********** ** ***** **** ** *******

****** ********** ** ********* ********** ******** ******** ******* *** ******** ** ** ***************** *** ****** ************* ********** ****** ** ***** ***** ************* *** ***** ******** ****** ************ **** **** ********* ****** *** *** **** ******** *********** ****** ******* ********* ** ********* ** ** ************* ** ******** **************** ******** ** ********* ******* *********** **** ********* *** ******************

*** ******* ** *********** *** ****** ********* **** ** ************ ** ***************** *********** ********* ****** **** ** ******** ** ****** ** ** *** ********* ********** ******** ******* ***** ***** ** ** ** ***** **** *** ********* ******* ** ************* ******* ******** *********

*** *********** ** **** ******* ********* *** ****** ***** ******* *** ***** *********** ***** *** ********** **** ** ****** **** **** ************ ** ** ********** ** ****** *** *** ******** *** ************ *** *** ****** ********** ** **** ** ***** ********* ** ********** ***** ******* ******** *** **** ***** *** ****

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles